minet LAVIGNA (par Pascal)

no images were found

Le première sortie du label sera une cassette, parce que nous nous voulons pronfondément modernes. C’est LAVIGNA, le pire cauchemard des personnes qui veulent croquer la vie à pleines dents. LAVIGNA est cantonnier dans les rues MARSEILLE. Cette cassette, « LA VOIE LAMARQUE », est un hommage à la voie piétonne qui relie le RER à ma cité HLM. Autrefois, cette voie permettait d’acheminer les extractions faites dans les carrières derrière ma cité jusqu’à la gare. LAVIGNA a enregistré ce disque sur un 8 pistes cassette chez moi, avec mes instruments, pendant mes heures de travail. La sortie de cette cassette a beaucoup de sens pour moi, car LAVIGNA est quelqu’un que j’aime beaucoup et, en plus, c’est un galérien de Marseille. Marseille a quelques similitudes avec la Seine-Saint-Denis ne serait-ce que par sa composition sociale et le mépris qu’elle inspire. Et puis, ceux qui me connaissent un peu savent mon attachement pour cette ville. La ville qui pue, la ville qui parle fort, la ville des rues tortueuses et étroites, la ville des collines et de ses odeurs, des calanques, de la nature qui t’absorbe, une ville pleine de contrastes et de mélanges, où être français n’a pas vraiment de sens. C’est aussi cette ville qui m’a donné un nom étranger et qui me donne la boule au ventre lorsque je pense à elle. La musique de Lavigna me rappelle beaucoup les contradictions de la cité phocéenne. Belle, dégueulasse, populaire, accueillante, mais difficile à comprendre.


Commentaires

Laisser un commentaire